Risques psychosociauxRISQUES PSYCHOSOCIAUX

La Dares a récemment publié une étude sur les risques psychosociaux et notamment les situations de travail qui accroissent ces risques comme la tension au travail et le manque de reconnaissance au travail. Ainsi, il apparaît que les salariés se déclarent exposés de façon différente, selon leur catégorie socioprofessionnelle, leur sexe ou leur secteur d’activité. De plus, les modes d’organisation du travail, comme les contraintes de rythme, influencent l’exposition aux facteurs de risques psychosociaux.
Les employés administratifs, les ouvriers non qualifiés et les employés du commerce et des services affirment être plus souvent en situation de tension au travail : ils cumulent une forte demande psychologique (exigences) avec une faible latitude décisionnelle. Le manque de reconnaissance est plus souvent ressenti par les ouvriers non qualifiés de l’électricité et de l’électronique, les opérateurs des industries de process, les opérateurs de la banque et des assurances et les employés et agents administratifs.
Des facteurs liés à l’activité

L’exposition varie aussi selon le sexe du salarié : en 2010, 26 % des femmes et 21 % des hommes déclarent être dans une situation de travail tendue. Une différence qui s’explique surtout par un écart significatif concernant le manque d’autonomie et de marge de manœuvre qui touche davantage les femmes que les hommes.
L’exposition aux facteurs de risques psychosociaux est également très liée au secteur d’activité dont dépend le salarié. Les agents de la fonction publique hospitalière en particulier se disent touchés par la tension au travail, avec une demande psychologique marquée, accentuée par un manque de reconnaissance.
Pour ce qui est des modes d’organisation du travail, ceux-ci jouent fortement sur la probabilité de se trouver dans une situation de tension au travail. Les salariés exposés à au moins trois contraintes de rythme, ceux qui travaillent au-delà des horaires officiels, ou encore ceux qui sont exposés à des pénibilités physiques sont davantage soumis à ce type de risque.
Enfin, les salariés les plus exposés aux facteurs de risques psychosociaux signalent une santé mentale et physique dégradée. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à considérer que leur état de santé est altéré.

Film de sensibilisation

Source : Sécurité au travail