Quelle Habilitation ?

De nouvelles dispositions du Code du travail pour prévenir les risques électriques ont renforcé la sécurité lors de l’exécution d’opérations sur ou au voisinage d’installations électriques en rendant obligatoire l’habilitation électrique des opérateurs.

Depuis le 1er juillet 2011, seules les personnes habilitées par l’employeur après une formation préalable à la prévention du risque électrique sont autorisées à effectuer les travaux spécifiés par l’habilitation.

 

La première lettre majuscule indique le domaine de tension des ouvrages sur lesquels le titulaire de l’habilitation peut travailler ou intervenir :

B : installation BT (Basse Tension), ou en TBT (Très Basse Tension)
H : installation HT (Haute Tension)

Suivi d’un second caractère qui précise la nature des opérations que le titulaire peut réaliser :

0 : Travaux d’ordre non électrique
1 : Travaux d’ordre électrique
2 : Chargé de travaux d’ordre électrique
C : Chargé de consignation
R : Chargé d’interventions générales (uniquement en BT)
S : Chargé d’interventions élémentaires (uniquement en BT)
P : Opérations sur installations photovoltaïques
E : Opérations spécifiques de 4 natures : Essais* / Vérification / Mesurage / Manoeuvre

*L’attribut « Essai » peut également être associé aux habilitations B2V ou H2V.

Complété le cas échant d’un second indice :

V : Travail au voisinage de pièces nues sous tension
T : Travail sous tension (TST)
N : Travaux de Nettoyage Sous Tension (NST)
X : Opérations ‘spéciales’ définies par une instruction de sécurité.

Agenda inter-entreprise  Demander un devis

porta. risus. Sed fringilla ut ultricies