Mettre en place l’organisation des secours afin de préserver la santé et la sécurité du personnel et protéger celle des sauveteurs secouristes du travail

Tout le monde ne peut pas changer son organisation du jour au lendemain et maintenir son activité sans mettre à mal la sécurité et la protection de ses salariés en même temps. Tous les métiers ne sont pas possibles en télétravail. De plus le télétravail ne peut pas non plus être mis en place sans un minimum d’organisation, de formation et de matériel.

Malgré cette pandémie de COVID-19 les entreprises  doivent préserver la santé et la sécurité des salariés et des sauveteurs secouristes présents sur le lieu de travail.

Réévaluation des risques :

  • Chaque entreprise qui maintient tout ou partie de la production sur site doit réévaluer les risques et mettre en place la prévention qui s’impose.
  • Mettre à jour le plan d’organisation des secours
  • Adapter les moyens de secours mis en place dans l’entreprise en fonction des acteurs présent tels que : infirmières, sauveteur secouristes du travail

Que dit le code du travail ?

Même en période de pandémie où le mode de fonctionnement de l’entreprise est susceptible d’être dégradé, l’employeur conserve l’obligation, au terme de l’article R. 4224-16 du Code du travail, d’organiser dans son entreprise, les soins d’urgence à donner aux salariés accidentés et aux malades, en liaison avec les services de secours extérieurs.

Avez-vous assez de sauveteurs secouriste présent sur site ?

Si l’entreprise avait déjà des salariés formés aux gestes de premier secours avant le confinement, elle doit faire l’inventaire de ceux qui sont toujours présents physiquement et vérifier si ceux-ci sont suffisamment nombreux par rapport au nombre total des personnes présentes à l’instant « T ».

Si l’entreprise n’a pas assez de secouristes présents :

Chaque employeur devra dans ce cas mettre à jour les consignes et les protocoles d’urgence :

  • qui prévenir en cas d’accident,
  • quels services de secours extérieur appeler,
  • quel matériel utiliser et comment.

Il devra transmettre ces consignes aux salariés présents ou veiller à ce qu’elles soient bien transmises.

Consignes pour bien protéger vos sauveteurs secouristes du travail :

En plus de toutes les consignes ministérielles en place concernant la distanciation sociale et les gestes barrières :

  • le sauveteur secouriste du travail (SST) respectera les consignes de secours, définies préalablement, dans l’entreprise ;
  • le SST portera les gants et si possible un masque FFP2 ou en l’absence un masque chirurgical mis à disposition par son employeur ;
  • s’il s’agit d’une victime de malaise, l’équiper également d’un masque chirurgical ;
  • les gestes de secours sont inchangés surtout en ce qui concerne l’examen de l’état de conscience et d’absence de respiration ;
  • dans tous les cas, le SST et les témoins devront veiller à bien se laver les mains après l’intervention.

C’est en respectant toutes ces consignes que nous protègerons nos collaborateurs qui se sont portés volontaires pour nous venir en aide en cas de problèmes.

Après le confinement pensez à former suffisamment des sauveteurs secouristes du travail

Source inrs

id leo porta. fringilla eget libero Aenean nunc facilisis tristique mi, elementum